Ghislaine Giustiniani

Accueil

Accueil
Actu-Exposition
Actu-Média

A voir ...

Actu-Média





(GIF)


Les paysages bourguignons inspirent Ghislaine Giustiniani

Publié le 07/06/2017

(JPEG)


L’artiste Ghislaine Giustiniani présente actuellement ses paysages bourguignons dans le cadre du programme mensuel d’exposition de l’office de tourisme de Sens et du Sénonais.
Originaire de Côte-d’Or, elle peint les campagnes de sa région avec un point de vue toujours très intimiste. « J’aime le calme et la tranquillité que je trouve dans ces coins de nature. C’est une émotion très positive que j’essaie de partager à travers mes tableaux », explique l’artiste. Une sérénité qu’elle ressent essentiellement près des plans d’eau et au pied des traditionnelles cabotes des vignes où elle est née. « Ce sont toujours des endroits vides d’animaux et d’humains. »
L’exposition est visible tout au long du mois. Le public pourra découvrir une quinzaine d’aquarelles et de peintures à l’huile oscillant entre les styles figuratif et impressionniste.



(PNG)


Peinture et Chocolat au Château de Santenay

(Extrait) Publié le 10/11/2016

(JPEG)

Photo D.L.

... Pour que cette fête des sens soit complète, on pourra admirer les peintures de l’exposition "Trésors de Bourgogne" réalisée par Ghislaine Giustiniani, une artiste chagnotine reconnue.

(JPEG)

Publié le 06/11/2014

Mâcon
salle François-Martin




(JPEG)

Les paysages bourguignons attirent Ghislaine Giustiniani M. B. (CLP)




Ghislaine Giustiniani a installé ses œuvres depuis une semaine à la salle François-Martin. Avec cette artiste venue de Mercueil, au sud de la Côte-d’Or, la nature a envahi les lieux. Née au cœur de la Bourgogne, elle a appris la peinture aux Beaux-arts de Beaune puis de Dijon, avant de travailler avec Antonina Alupi à Paris. Après des tâtonnements, elle s’est finalement consacrée au figuratif impressionniste qui lui permet de faire ressurgir le sens du vécu et des valeurs.
Jusqu’au 9 novembre, salle François-Martin.



(PNG)
Publié le 02/08/2013

(JPEG)

Ghislaine Giustiniani exposera ses huiles et aquarelles sur la Bourgogne et l’Irlande, du 10 au 15 août de 15 à 19 heures, à la salle Saint-Pierre de MERCEUIL. (Photo SDR)




(JPEG)

Publié le 7/06/2013

SAINT-REMY
Un vernissage très bourguignon




(JPEG)

Pendant les discours. Photo D.C.(CLP)




Jusqu’au 21 juin, le hall de la mairie accueille l’expo de Ghislaine Giustiniani. Des peintures consacrées à notre terre bourguignonne, cadoles perdues, raisins prêts à éclater, vignes enneigées ou barque abandonnée au silence.

Pour le vernissage, élus municipaux, représentants d’associations locales, amis de l’artiste étaient présents, ainsi que le conseiller général Renault. Marie Boudenia, organisatrice des expos, a déclaré qu’elle aimait « se retrouver dans cette nature, car on entre facilement dans les œuvres de Ghislaine ». Tout le monde a pu savourer avec gourmandise cette campagne sublimée où, face au cadre, on sentirait presque la terre gorgée de pluie.

L’entrée (aux heures de bureau) est gratuite. Ouvrez grands vos yeux, tendez votre nez, laisser flâner vos oreilles : c’est presque sonore !




(JPEG)

Publié le 27/05/2013

SAINT-REMY
Une expo aux couleurs bourguignonnes




(JPEG)

Le temple de Janus a inspiré l’artiste, Ghislaine Giustiniani. Photo DR

A partir du 30 ami, le hall de la mairie accueille une nouvelle artiste : Ghislaine Giustiniani.

Cela ne s’arrête jamais et c’est tant mieux ! En mairie de Saint-Rémy, les expos gratuites s’enchaînent depuis une décennie pour le plus grand plaisir de chacun. Cette fois-ci, c’est Ghislaine Giustiniani qui investira les lieux le 30 mai. Née au cœur du vignoble bourguignon, la peintre proposera logiquement La Bourgogne au fil des couleurs.

Rapide biographie : aux Beaux-Arts de Beaune, elle apprend la maîtrise du dessin en travaillant nus et architecture bourguignonne. Son coup de crayon et fusain exprime déjà avec justesse l’évolution des types d’habitat ruraux bourguignons où transparaît l’unité humaine dans la diversité de ses terroirs. Aux Beaux-Arts de Dijon, elle pratiquera l’huile et s’adonnera à l’art contemporain. Après quelque temps de pure recherche où formes bizarres côtoient couleurs choquantes dans d’étranges atmosphères, elle se rebelle et déclare qu’elle « préfère ce qui la touche à ce qui la surprend ».
Elle se découvre alors un style figuratif impressionniste. Plus tard, avec Antonina Alupi peintre de l’Académie des Beaux-Arts de Paris, elle apprend à se découvrir à travers la nature et la création. Elle comprend désormais toute la signification du travail de l’observation et de l’imagination et prend conscience qu’elle doit laisser guider son pinceau par ses racines bourguignonnes. Chacune de ses œuvres traduit l’atmosphère et l’émotion ressentie devant cette nature à travers ces trois dimensions : ton, lumière et couleur en exprimant l’invisible par le visible. « Il faut savoir fermer ses paupières et ouvrir les yeux de son cœur pour générer le sens de ma démarche artistique », dit-elle. Imitons-la !

Expo du 27 mai au 21 juin, hall de la mairie. Ouverture heures de bureau. Entrée libre.

Publié le 04/08/2012 par Marie KOENIG

(PNG)

Merceuil : une artiste ouvre ses portes




(JPEG)

Ghislaine Giustiniani affectionne particulièrement un style figuratif impressionniste.

Photo Marie Koenig

La galerie Le Puits Vincent ouvre ses portes du 11 au 15 août, à Morteuil. L’occasion pour Ghislaine Giustiniani de faire parler d’elle... et de ses amis artistes.

Ghislaine Giustiniani est une femme appliquée et patiente. Peindre à tout va, certainement pas ! Son art, elle a appris à l’apprivoiser depuis 15 ans. Et, aujourd’hui encore, elle ne prétend pas en vivre.
Elle ne se fixe aucun objectif chiffré, elle peint quand bon lui semble. Et la recette marche : petit à petit, cette habitante de Morteuil, hameau de Merceuil, perfectionne son style.
Après quelque temps de « pures recherches où formes bizarres côtoient couleurs choquantes dans d’étranges atmosphères », elle choisit de peindre ce qu’elle préfère, « des paysages, sans personnage qui viendrait troubler le calme des lieux ».

Bienvenue chez l’artiste

L’heure de dévoiler ses œuvres est enfin venue. « J’ai ouvert ma galerie il y a deux ans. Je venais de réinvestir ma maison après quelques années passées à Dijon. J’ai fait de cette grande pièce au rez-de-chaussée un hall d’exposition. Pourquoi pas, après tout ? Il faut bien accrocher ses toiles quelque part. Et comme l’endroit avait été rénové, je me suis dit que je pouvais faire venir des visiteurs ».
Pour ces Portes ouvertes, elle fait appel à ses collègues pour varier les plaisirs. « Alban Bazatte propose de la ferronnerie d’art, Pascal Liberali et Christophe Toporowski, des sculptures, quant à France et Michel Jeannin, ils dévoilent leurs céramiques », explique l’artiste. « Mais attention , il s’agit juste de découvrir un petit panel d’échantillons de ce que chacun sait faire ».
Aujourd’hui, Ghislaine Giustiniani commence à faire parler d’elle. Elle se fait un plaisir de montrer du doigt une ligne sur le Larousse-Drouot de cotation des artistes, édition 2012. Au bout de son index, c’est bien son nom qui figure. « Pour moi, c’est une sorte de reconnaissance. On peut y voir que mes aquarelles se vendent entre 200 et 400 € ».
Par ailleurs, l’artiste se rendra en Irlande en octobre avec ses tableaux sous le bras. Le temps d’une ­nouvelle exposition...
Info Samedi 11 août, de 10 à 22 heures puis, jusqu’au 15 août, de 10 à 19 heures.



(JPEG)

Publié le 19/07/2012

Autun : Galerie Halle d’Hallencourt



Exposition de peintures


(JPEG)

L’exposition est ouverte jusqu’au 22 juillet à la Halle d’Hallencourt.
(Photo Y. M.- B. (CLP)

Ghislaine Giustinani a appris la maîtrise du dessin aux Beaux-Arts de Beaune, et c’est aux Beaux-Arts de Dijon, qu’elle a pratiqué l’huile et s’est adonnée à l’art contemporain.
Elle offre aux visiteurs les paysages de sa Bourgogne, des huiles et des aquarelles, représentant les vignes, les fleurs et les cours d’eau. Elle expose en permanence dans sa galerie du Puits Vincent, à Morteuil, en Côte-d’Or.
Depuis cette année, Ghislaine Giustiniani figure dans le Dictionnaire Larousse 2012 des Artistes Côtés (Drouot-Cotations) ]

Contact :
tél.06.87.13.51.63
e-mail : ghislaine@art-ghislainegiustiniani.com



(PNG) Publié le 13/10/2011

Beaune : chapelle de l’Oratoire



Une vingtaine d’artistes réunis


(JPEG)

De nombreux amis de l’association étaient venus soutenir les artistes lors du vernissage.
(Photo Bruno Cortot)

Jusqu’à dimanche, l’association France Belgique, région Bourgogne, expose une vingtaine de plasticiens et photographes à la chapelle de l’Oratoire, dans le cadre de son salon des arts et de la photographie.
Parmi tous ces artistes (quatre Belges et seize Bourguignons), il est possible de retrouver des noms bien connus des Beaunois. Ainsi, le public appréciera les travaux du graveur Michel Gaudillère, les photographies de Thierry Gaudillère, les aquarelles et les huiles de Ghislaine Giustiniani... ou les automobiles d’Alain Mirgalet.
Toutes les techniques sont présentes, comme la sculpture, l’huile et l’acrylique, la photographie, la laque ou des techniques mixtes qui donnent à l’exposition un ensemble éclectique et apportent au visiteur une belle vision d’un art contemporain vivant.
Exposition ouverte, de 11 à 19 heures, jusqu’au 16 octobre, chapelle de l’Oratoire, rue de Lorraine (face au théâtre). Entrée libre.

(PNG) Publié le 20/08/2011

Merceuil-Morteuil



Inauguration
de la galerie Le Puits Vincent


(JPEG)

Ghislaine Guistiniani devant quelques-unes des œuvres exposées dans sa galerie.
(Photo Bruno Allexant)

Ne pouvant exposer cette année en la salle des fêtes de Merceuil, actuellement indisponible pour cause de travaux, l’exposition traditionnelle du week-end du 15 août des œuvres de Ghislaine Giustiniani, artiste peintre de talents, s’est déroulée à la galerie Le Puits Vincent à Morteuil, hameau de Merceuil. Cette exposition a permis de découvrir les nouvelles facettes du travail de l’aquarelliste dans le rendu de l’atmosphère et des émotions ainsi que ces premières sculptures.
Ce fût également l’occasion d’inaugurer formellement la galerie samedi. Un espace chaleureux installé dans une salle de sa demeure, qui propose des sculptures en fer forgé d’Alban Bazatte ainsi que des photos réalisées par son époux lors d’un séjour en Irlande l’an passé, à l’occasion d’une exposition dans ce pays.
Ghislaine Giustiniani exposera à Coca, en Castille-et-León à compter d’aujourd’hui et jusqu’au 28 août, puis au château de Bligny-lès-Beaune les 18,19,20 novembre pour la Vente des vins des Hospices de Beaune.

Contact : 03.80.21.45.19 ou par e-mail : ghislaine@art-ghislainegiustiniani/.

(PNG) Publié le 04/08/2011


Merceuil - Morteuil



Ghislaine Giustiniani
guidée par ses racines


(JPEG)

Cette cabotte et l’ensemble des paysages bourguignons sont source d’inspiration pour l’artiste.
(Photo François Mancini)

La peintre Ghislaine ­Giustiniani va ouvrir les ­portes de sa galerie Le Puits Vincent du 13 au 15 août, à Morteuil.
Née au cœur du vignoble bourguignon, Ghislaine Giustiniani, ancienne professeure, a rêvé depuis son plus jeune âge d’études artistiques. Après avoir étudié le dessin aux Beaux-Arts de Beaune et suivi des cours d’aquarelle avec Jacqueline Naizot et Jean-François Dornier, elle a travaillé la peinture à l’huile aux Beaux-Arts de Dijon.

« C’était mon époque art contemporain », explique l’artiste qui, après un stage avec Antonina Alupi, des Beaux-Arts de Paris, se tournera vers le figuratif.
Un maximum de transparence

« Dès lors, mes racines ont inspiré mes toiles et j’ai peint tout ce qui a un rapport avec le vin et le vignoble, mais aussi la plaine, les cours d’eau, les paysages bourguignons en général. »

Les tons, la lumière et la couleur sont les dimensions qui transparaissent dans ses tableaux : « L’inspiration me vient au cours de mes promenades et j’essaie de rendre un maximum de transparence en jouant sur la lumière et les couleurs, ce qui n’est pas toujours évident ». En octobre dernier, elle a présenté durant un mois la Bourgogne en Irlande à Listowel. En dehors des expositions habituelles comme “Pays de Bourgogne” au château de Bligny-lès-Beaune à l’occasion de la Vente des vins, “Du côté des Maranges” à Dezize, “Voyage médiéval en Bourgogne” à Châteauneuf-en-Auxois, “Au cœur de la Bourgogne” dernièrement à Autun, on peut voir ses tableaux dans la galerie du Puits Vincent et, en particulier, lors de ces journées portes ouvertes.

Du 13 au 15 août, 1, rue du Lac, Morteuil (hameau de Merceuil), de 10 à 19 heures, nocturne samedi jusqu’à 22 heures. Tél. 06.87.13.51.63 ; site Internet : www.art-ghislainegiustiniani.com/.

Radio TONIC FM

(JPEG)



Interview de Ghislaine Giustiniani sur Tonic FM 91.1




Extrait...

Tonic FM : Vous dîtes qu’avec Antonina Alupi de l’Académie des Beaux-arts de Paris vous avez appris à vous découvrir à travers la nature et la création. Pouvez-vous nous expliquer ?


Ghislaine : Quand on est devant un paysage chacun le voit et le ressent à sa façon. Moi je traduis dans ma peinture les impressions et l’émotion qui m’envahissent à cet instant-là et je crée un environnement qui m’est propre. Ainsi j’introduis dans mon œuvre des éléments pertinents visibles et je donne de ce fait du sens à l’invisible.
C’est pour cela que je dis souvent qu’il faut savoir fermer ses paupières et ouvrir les yeux de son cœur pour générer le sens de ma démarche artistique.